Alpes de Haute-Provence : D.Bagarry a été nommée vice-présidente du groupe d'étude « Parcs nationaux et régionaux »

Alpes de Haute-Provence : D.Bagarry a été nommée vice-présidente du groupe d'étude « Parcs nationaux et régionaux »

POLITIQUE / Les Alpes de Haute-Provence qui comptent deux Parcs naturels régionaux : celui du Verdon et du Luberon et un Parc national : celui du Mercantour à cheval sur les Alpes-Maritimes.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

 « Je défends ces structures qui s'organisent pour allier activité humaine et préservation des patrimoines culturels et naturels », Delphine Bagarry, députée (LREM) des Alpes de Haute-Provence rejoint l’organigramme du groupe d’étude « Parcs nationaux et régionaux » à l’Assemblée nationale comme vice-présidente. Rejoignant ainsi l’autre députée (LREM) du département, Emmanuelle Fontaine-Domeizel déjà membre du groupe.

Les Alpes de Haute-Provence qui comptent deux Parcs naturels régionaux :  celui du Verdon et du Luberon et un Parc national, celui du Mercantour à cheval sur les Alpes-Maritimes.

 

« Je souhaite que l’on puisse, au sein du groupe d’étude, trouver des pistes et des leviers pour que perdurent ces modèles et pour que d’autres territoires puissent s’en saisir », D.Bagarry.

 

50 ans d’existence pour les parcs français et 10 missions

Fêtés en octobre 2017, les 50 ans d’existence des 51 Parcs naturels régionaux de France ont vu également le cadre politique renforcé en 2016, par la loi « Biodiversité » à travers 10 missions :

Développer la connaissance et le suivi scientifique des patrimoines.

Conserver, gérer et si besoin restaurer les patrimoines naturels, culturels et paysagers.

Favoriser les usages contribuant à la préservation des patrimoines et au développement durable.

Faire du classement en parc national un atout pour le territoire.

Sensibiliser, animer, éduquer aux enjeux de la préservation des patrimoines de ces territoires.

Offrir au public un accueil de qualité compatible avec les objectifs de préservation des patrimoines.

Faire participer des acteurs locaux à la gouvernance des parcs nationaux.

Contribuer aux politiques régionales de développement durable et de protection des patrimoines.

Contribuer aux politiques nationales de développement durable et de protection des patrimoines.

Contribuer aux politiques européennes et internationales de protection des patrimoines.

Des parcs souvent contraints financièrement et qui dépendent des politiques publiques, évoluant au gré des élections. À ce sujet Delphine Bagarry affirme son souhait de « défendre leurs modèles qu’ils soient dans les champs de l’économie, de l’agriculture, du tourisme, de la culture, de la préservation des patrimoines et de l’environnement car ils mettent toujours l’humain au cœur des projets. »

Assurant qu’il sera de la responsabilité des élus de continuer à agir de façon pérenne pour que « la concertation des habitants, l’alliance des activités humaines et la préservation des ressources naturelles et patrimoniales créent une véritable identité territoriale que les Parcs ont su initier. »

 

A.Cam



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios