Alpes de Haute-Provence : Oraison, un territoire naturellement et culturellement riche

Alpes de Haute-Provence : Oraison, un territoire naturellement et culturellement riche

L'ÉCHO DES COMMUNES / Quatrième épisode sur la commune d'Oraison, avec ce jeudi un point sur les atouts de ce village.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Oraison, une commune réputée pour ses amandes, mais pas que. Elle possède un patrimoine naturel riche, avec notamment le lac des Buissonnades. Il propose un parcours de santé, mais aussi un parcours botanique. Concernant le patrimoine culture, l'église Notre-Dame du Thor de 1662 « contient la cloche de Ubaye, le petit village englouti sous les eaux du barrage de Serre-Ponçon lorsqu'il a été construit », explique sur Alpes 1 Valérie Marcuello, conseillère en séjour au Bureau d'information touristique d'Oraison.

Notez également que toutes les rues de centre-ville d'Oraison portent le nom de soldats décédés aux guerres de 14/18 et 39/45. « C'est une des seules villes de France à avoir tous ces noms de soldats », souligne Valérie Marcuello

 

 

Pasteur qui est venu sur la commune d'Oraison pour étudier la pébrine, une maladie touchant le ver à soie. 

 

 

 

Mercredi : François Doucet Confiseur, une entreprise qui a vu le jour en 1969 à Oraison. Elle compte aujourd'hui plus de 400 recettes et produit 500 tonnes de pâtes de fruits et 300 tonnes de chocolat enrobé. « Nous travaillons avec 3.000 clients : des chocolatiers, des confiseurs, des patissiers, des cavistes. Nous avons une partie aussi de gros clients. Nous confectionnons des recettes spéciales pour eux », indique sur Alpes 1 Fabienne Allemand, responsable marketing. « 20% de nos produits partent à l'étranger », ajoute-t-elle. 

 

 

L'entreprise travaille avec des producteurs de la Région, toute la production est fabriquée sur le site d'Oraison.  Pâtes de fruits, chocolats enrobés ou encore olives de Provence sont les produits phares de l'entreprise. « Nous sommes soucieux de la tradition et de l'authenticité, mais nous essayons de créer toujours des recettes plus innovantes. Cette année, nous proposons les pâtes de fruits aromatiques avec des inclusions originales comme l'abricot thym », explique Fabienne Allemand

 

 

 

Mardi : 300.000 personnes alimentées par la centrale hydraulique d'Oraison. C’est la troisième centrale hydroélectrique la plus puissante de la région PACA, concernant la production il s’agit de la deuxième de la Région. Suite à la création du barrage de Serre-Ponçon, la Durance a été aménagée avec la construction de plusieurs usines dont celle d’Oraison en 1962. « On a fait un choix entre le maximum de hauteur de chute qui nous permet d’avoir une puissance maximale et les aspects géologiques » souligne Norbert Schaltenbrand, ingénieur production à EDF. "C'est une usine souterraine. L’autre spécificité, c’est que le canal à partir duquel on dérive l’eau à l’Escale traverse un site connu, les Pénitents des Mées. Pour la construction, on a dû creuser un tunnel sous les Pénitents des Mées pour ne pas détériorer ce site remarquable » indique Norbert Schaltenbrand.

 

 

Une centrale hydraulique transforme l’énergie hydraulique, l’eau, en énergie électrique, « l’eau du canal qui se situe à 84 mètres plus haut, arrive dans ce tuyau, qu’on appelle une conduite forcée, car on force l’eau à suivre son chemin pour la diriger sur la roue du groupe de production. On a dans cette conduite forcée, 80.000 litres à la seconde », explique l’ingénieur production.

 

 

L’hydraulique, une énergie flexible

« La vague de froid a été anticipée, une semaine ou deux avant. On nous a demandé de reporter les opérations de maintenance de la centrale pour dégager de l’énergie supplémentaire. L’atout de l’énergie hydraulique, c’est sa souplesse. On peut à tout moment démarrer et arrêter la centrale », commente Norbert Schaltenbrand. Notez que l’ensemble des aménagements Durance-Verdon a des capacités équivalentes à deux tranches nucléaires qui peuvent être fournies en 10 minutes environ.

 

 

Lundi : Des travaux sur les routes, le patrimoine, les équipements sportifs à Oraison pour l'année 2018. "On va finir par réaliser au bout d'un temps qui aura paru infiniment long à mes conseillers, notre liaison piétonne vers la grande Bastide" indique le maire Michel Vittenet. Objectif : obtenir une voie sécurisée pour les piétons et les cyclistes. Les travaux doivent débuter cet automne, "elle va permettre de sécuriser toute une population à l'écart du village. Si on compte l'ensemble des investissements on n'est pas loin du million d'euros" explique le maire sur Alpes 1. 

 

 

Concernant le patrimoine, les travaux de rénovation de l'église doivent se poursuivre. La municipalité qui espère cette année travailler sur la réfection des revêtements intérieurs. Autre dossier, les aménagements sportifs. Oraison compte un city stade et un skatepark. La commune qui souhaite poursuivre l'offre pour la jeunesse avec de nouveaux aménagements.  

 

A. Vallauri



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios