Alpes de Haute-Provence : gare de la Brillanne, les élus régionaux répondent et renvoient la responsabilité à la SNCF

Alpes de Haute-Provence : gare de la Brillanne, les élus régionaux répondent et renvoient la responsabilité à la SNCF

TRANSPORT / Vice-présidente, conseillers régionaux et maire réagissent à la situation de la gare de La Brillanne, avec une conclusion à cette heure : la SNCF serait sourde aux revendications des territoires ruraux.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

« Voyageurs à l’abandon sur le quai », « aucun agent au guichet », « problèmes de sécurité » : l’inquiétude enfle du côté de la gare de La Brillanne. La CGT a déposé un préavis de grève jusqu’au 10 mars concernant le personnel SNCF Réseau, qui assure la circulation des trains. Quant à Luc Héritier, seul agent en activité dans la gare de la commune, devant « le manque de réponse des élus locaux, y compris de la part de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur », celui-ci a décidé de débuter une grève de la faim ce jeudi.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : gare SNCF de La Brillanne, l’agent en grève de la faim

 

Les élus répondent et renvoient la responsabilité à la SNCF

« Si le Conseil Régional est bien l’autorité organisatrice des transports ferroviaires, comme c’est le cas partout en France, cette compétence est déléguée à la SNCF dans le cadre d’une délégation de service public (DSP) » déclarent les élus des Alpes de Haute-Provence de la région PACA (Éliane Bareille, Roselyne Giai-Gianetti et David Gehant) dans un communiqué de presse commun.

Les élus renvoient donc la responsabilité de la gestion du personnel à la SNCF, y compris du côté de La Brillanne : « la décision de maintenir ou non du personnel est du ressort de cette entreprise et non pas du conseil Régional, contrairement à ce qui a pu être avancé » insistent les élus.

Pour autant, les élus rappellent que le conseil régional a « notamment exigé de la SNCF un moratoire sur la fermeture des guichets en gare, demandant à la SNCF, de lui faire dans les plus brefs délais un point sur la situation afin que les modalités d’ouverture du guichet de La Brillanne soient étudiées en fonction du besoin des usagers. »

 

« Je comprends le désarroi et je déplore cette évolution générale de nos services publics qui remplace les emplois par des solutions robotiques et numériques. Je n’approuve pas ni n’assume la décision actuelle qui touche nos emplois » , M.Vittenet

 

Également visé par Luc Héritier, le maire d’Oraison, Michel Vittenet réagit et constate. « Je sais que comme moi David Gehant est intervenu, mais la machine SNCF est totalement insensible à nos appels (…) les décisions SNCF sont régionales ou nationales et on se heurte à un mur. » Illustrant ces propos, le maire d’Oraison rappelle que depuis 10 ans « nous réclamons sans relâche la réfection du revêtement autour des rails du passage à niveau. Sans résultat ni réponse ! »

 

La municipalité "préoccupée" par la grève de la faim de l'agent

Le maire de la Brillanne, Jean-Charles Borghini, se dit "préoccupé" par la situation du chef de gare qui a choisi d'entamer une grève de la faim. "Le devenir de la gare est, pour la municipalité, une préoccupation de longue date, avec le point noir du passage à niveau, la sécurisation des quais, les horaires d'ouverture", explique t-il, en soulignant la motion prise par son conseil le 21 septembre dernier. S'il partage l'avis du Conseil Régional, "les décisions actuelles prises par les responsables de la SNCF sont uniquement du ressort de cette dernière", il pointe également un travail qui "existe avec les élus du territoire" notamment Bernard Jeanmet-Peralta, le président de l'agglomération manosquine, ou encore les élus régionaux, départementaux et les maires. 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Les invités d'Au Bout de l'Actu : "le Rallye Monte Carlo, une arène…

SOCIÉTÉ / Caroline Broc, membre du collectif "Ras Le Rallye" et Claude Weisman, secrétaire locale d'ATTAC.

Alpes de Haute-Provence : 90.000 oliviers sur la commune des Mées

L'ÉCHO DES COMMUNES / Dernier épisode sur la commune des Mées.

Alpes de Haute-Provence : "nous sommes les SMICARDS du milieu carcéral",…

SÉCURITÉ / La maison d'arrêt de Digne les Bains rejoint le mouvement national. Si les constats diffèrent, notamment au niveau de la sécurité, FO annonce se battre pour obtenir une revalorisation salariale et des primes, ainsi que l'acceptation d'un service longue journée de 12h

Hautes-Alpes : téléphonie fixe, mobile et Internet, les élus de la…

SOCIÉTÉ / Une absence de lien téléphonique qui depuis plusieurs semaines a des conséquences néfastes pour le territoire, dénoncent dans un courrier adressé à la préfète quatre maires de la vallée

Alpes de Haute-Provence : Stages "Lecture à haute voix" proposés par…

CULTURE / Sylvie Bitterlin, comédienne de la Compagnie du passeur, était l'invitée d'"Alpes 1 et Vous" avec Annie Borgia ce jeudi à 12h30.

Alpes de Haute-Provence : un sentier pour mieux découvrir les Pénitents…

L'ÉCHO DES COMMUNES / Quatrième épisode sur la commune des Mées.

[MAJ] Alpes de Haute-Provence : Jean-Pierre Aubert est décédé

POLITIQUE / Jean-Pierre Aubert, ancien maire de Jausiers de 1989 à 2008 et de Barcelonnette de 2008 à 2014, est décédé ce mardi soir.

Alpes de Haute-Provence : vigilance très forte face aux avalanches !

MÉTÉO / Le risque sera de niveau 4 sur 5 sur certains massifs, la préfecture déconseille le hors-piste

Alpes de Haute-Provence: l'Association des Amis des Mées pour valoriser…

L'ÉCHO DES COMMUNES / Troisième épisode sur la commune des Mées.

Région PACA : « notre Région n’a pas changé de nom et elle n’en…

POLITIQUE / La région Provence-Alpes-Côte d’Azur est baptisée ainsi depuis les années 1970. Son acronyme, région PACA, a souvent fait débat quelle que soit la majorité en place. Mais le 15 décembre 2017, le président (LR) Renaud Muselier annonçait son choix de modifier cette dénomination avant de faire marche arrière ce mardi.

Alpes du Sud : la campagne de recensement 2018 débute jeudi

SOCIÉTÉ / L’Insee lance une nouvelle vague de recensement annuel de la population. Dans les Hautes-Alpes, ce recensement concernera 23.830 logements et dans les Alpes de Haute-Provence 19.230.

Alpes de Haute-Provence : J-L Monteil élu vice-président de l’Association…

SOCIAL / Une institution dont le but est la gestion du fonds pour le financement du dialogue social.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios