Alpes de Haute-Provence : Fruits d'Avenir pour valoriser les arbres fruitiers délaissés

Alpes de Haute-Provence : Fruits d'Avenir pour valoriser les arbres fruitiers délaissés

ÉCHO DES COMMUNES / Troisième épisode sur la commune de Digne les Bains

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Focus aujourd'hui sur l'association Fruits d'Avenir, une association dignoise qui produit des jus de fruits à partir de fruitiers délaissés. "Ce sont des arbres qui ont en général plus de 50 ans, parfois même un siècle et qui se situent en majorité dans l'arrière-pays dignois. Ce sont des poiriers, essentiellement,  qui ne sont pas ramassés depuis des décennies" explique sur Alpes 1 Raphael Chairat, le secrétaire de l'association. Deux volets au sein de l'association avec la valorisation des ces arbres, plus de 250, mais aussi le pressage des fruits de petits producteurs et de particuliers, dès 100kg. Fruits d'Avenir qui souhaite favoriser les circuits courts. 

 

 

"Ce sont des jus 100% pur jus, sans aucun traitement, aucun additif, pas de sucre ajouté et pas de conservateur" poursuit Raphal Chairat. Notez que le point de vente se situe au 25 avenue Colonel Noel de Digne les Bains. Vous pouvez joindre l'association au 06 98 01 84 05. Comptez 3.50 euros pour un litre de jus. 

 

 

Mardi : Deux gros chantiers en cours sur la commune de Digne les Bains : celui du Palais des Congrès et les travaux de la place du marché. La municipalité qui a fait le choix de poursuivre les investissements en 2018 "il y a de quoi faire dans un contexte toujours contraint mais il faut se battre. C'est le propre de la ville de Digne les Bains, avec cette volonté de se désendetter malgré tout. Mais il y a sept millions d'euros de travaux financés et subventionnés sur la ville de Digne et pour l'économie locale c'est intéressant "précise sur Alpes 1 Patricia Granet, le maire. 

 

Lundi : Se plonger dans le passé de la terre, au Musée Promenade de Digne les Bains. Un musée ouvert sur l'extérieur avec des installations d'art, un jardin japonais mais aussi un sentier des papillons où plus de 120 espèces se côtoient. "C'est un lieu d'expérience sensorielle. Il y a aussi des salles d'expositions et là c'est une ouverture sur le territoire au-delà de Digne les Bains", explique sur Alpes 1 Marie Jo Soncini, chargée de médiation à l'UNESCO Géoparc de Haute-Provence

 

 

Il faut savoir que le nom "de Digne les Bains est rattaché à cette notion de patrimoine géologique. La notion de préservation, de mise à disposition.. ces idées là ont été majeures dans toute l'histoire de la réserve géologique et aujourd'hui ça aboutit à la notion nouvelle UNESCO Géoparc", explique Marie Jo Soncini.  



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios