Alpes de Haute-Provence : C.Castaner reste au gouvernement, fin du suspense pour un timing habile

Alpes de Haute-Provence : C.Castaner reste au gouvernement, fin du suspense pour un timing habile

POLITIQUE / Le remaniement a finalement été annoncé ce vendredi soir par l’Élysée dans un communiqué. Un choix habile de la part du président de la République afin d’épargner, au moins pour un temps, Christophe Castaner face aux critiques.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Après s’être fait attendre toute la semaine, le remaniement a finalement été annoncé ce vendredi soir par l’Élysée dans un communiqué. Élu à la tête de La République En Marche samedi dernier, la question du maintien de Christophe Castaner au gouvernement se posait. Si son départ au poste de porte-parole était acquis, son maintien à celui de secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement l'était moins. Finalement, Christophe Castaner reste secrétaire d'État et c’est désormais Benjamin Griveaux qui donnera de la voix pour le gouvernement d’Édouard Philippe à la place de Christophe Castaner.

Conséquence directe pour notre territoire : Emmanuelle Fontaine-Domeizel, conserve son siège à l’Assemblée nationale comme députée (LREM) de la deuxième circonscription des Alpes de Haute-Provence, acquis en juin dernier suite à la nomination de Christophe Castaner au gouvernement.

 

 

Mais au-delà, Emmanuel Macron, en maitre des horloges qui souhaite maitriser sa communication, n’a pas choisi par hasard cet instant pour révéler son choix.

 

La double casquette de C.Castaner de juge et partie, effacée par une autre nomination au gouvernement

Christophe Castaner cumulera donc son poste de secrétaire d'État avec celui de chef du parti présidentiel. Un cumul dénoncé avant même l'annonce de ce remaniement lors des questions au gouvernement ce mercredi à l’Assemblée par l’opposition. Celle-ci estimait que Christophe Castaner serait à la fois juge et partie. Une critique balayée d’un revers par le Premier ministre Édouard Philippe en affirmant d’une part qu'il n'y avait « aucune règle juridique qui l'interdise », et que la Ve République avait déjà connue des précédents « sans que cela ne pose de problèmes » à cette même opposition.

Des critiques mises en sourdine, au moins pour quelques jours, grâce à une autre nomination au sein du gouvernement : celle du député Nouvelle Gauche (ex-PS), Olivier Dussopt qui fait  son entrée au sein du gouvernement, comme secrétaire d'État en charge de la Fonction publique auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. Une prise de guerre socialiste du chef de l’État qui détourne habilement les commentaires et critiques contre Christophe Castaner, offrant à l’ex-maire de Forcalquier un bol d’air médiatique, pendant que les regards se détournent vers Olivier Dussopt.

Une nomination qui détourne les regards grâce à une savoureuse boite à archives qui nous rappelle qu’en 2014, Olivier Dussopt avait violemment apostrophé le nouveau ministre de l'Économie : Emmanuel Macron. Le député qui n'avait pas apprécié le commentaire du ministre de l’époque, jugé de condescendant à l'égard des ouvrières de Gad, qualifiées « d'illettrées. »

À l'époque, c'est Le Canard Enchaîné qui relaye l'incident et dont la teneur a été confirmée par le principal intéressé au Lab d'Europe1 : « Je me nomme Olivier Dussopt, je suis député de l'Ardèche. Ma mère est ouvrière, n'a pas de diplôme et a été licenciée à deux reprises. Vous l'avez insultée, ce matin sur Europe 1 », avait lancé le jeune parlementaire, alors proche de Martine Aubry, en reprochant à Emmanuel Macron d'avoir eu un comportement de « connard » et d'avoir fait preuve de « mépris »…

 

Merci les archives

Les archives de retour sur la place publique, et voilà que l’ensemble des regards se détournent de Christophe Castaner pour se recentrer vers un député socialiste aussitôt nommé au gouvernement, aussitôt exclu du PS. À l’image de la secrétaire fédérale du PS dans les Alpes de Haute-Provence, Paola Valenti et de l’ex-chef de cabinet adjoint de François Hollande, Christophe Pierrel, pourtant si prompt ces derniers temps à critiquer les positions de Christophe Castaner :

 

">

 

">

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios