Alpes de Haute-Provence : sécheresse, "les pertes sur l'agriculture seront énormes", F. Esmiol

Alpes de Haute-Provence : sécheresse, "les pertes sur l'agriculture seront énormes", F. Esmiol

AGRICULTURE / Depuis le 7 juillet dernier, le département fait face à une sécheresse persistante

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

Sécheresse dans les Alpes de Haute-Provence, la profession agricole s’attend à des conséquences à long terme. Depuis juillet dernier, des mesures sont mises en place dans le département pour préserver l’usage alimentaire en eau tout en garantissant un équilibre des milieux aquatiques. Si bien que certaines exploitations doivent restreindre leur irrigation ou utilisation en eau nécessaire. « Le mal est fait, certains éleveurs font face à une pénurie des fourrages pour les bêtes, des pertes énormes sont à attendre au printemps prochain, redoute Frédéric Esmiol, président de la Chambre d’Agriculture dans les Alpes de Haute-Provence, il faudra de la pluie conséquente et de la neige cet hiver pour remplir les nappes ».

 

« On ne peut rien y faire mais on essaie de minimiser l’impact », F. Esmiol

La profession agricole sera-t-elle amenée à terme à muter face à ces épisodes de sécheresse qui se multiplient au fil des ans ? « Une chose est sûre, certains producteurs ont fait des choix : ils ont arrêté d’irriguer certaines productions pour en préférer d’autres à plus grande plus-value ». Mais « faire des choix » n’est pas une solution à long terme, « il faut être capable d’améliorer les stockages en eau l’hiver par des retenues collinaires ».

Frédéric Esmiol :



En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios