Alpes de Haute-Provence : Manosque, un collectif veut revenir sur une gestion publique de l'or bleu

Alpes de Haute-Provence : Manosque, un collectif veut revenir sur une gestion publique de l'or bleu

SOCIÉTÉ / Selon le collectif intercommunal pour une régie publique, l'eau est un bien commun. Il prend l'exemple de Paris ou Nice, aux couleurs politiques différentes, mais qui ont fait le choix de revenir à une gestion publique de l'or bleu

 

- Alpes de Haute-Provence - 

 

La gestion de l’or bleu à Manosque doit ouvrir à un débat. Alors que la délégation de service public avec la SAUR,  Société d’Aménagement Urbain et Rural, arrive à son terme à la fin de cette année, un collectif demande qu’une discussion soit ouverte pour que la gestion de l’eau devienne publique.

 

Certaines communes de l'agglomération sont déjà en gestion publique

Plusieurs communes de la DLVA, agglomération manosquine, ont déjà fait ce choix et elles sont 20 : Allemagne-en-Provence, Brunet, Corbières, Entrevennes, Esparron-de-Verdon, La Brillanne, Le Castellet, Montagnac-Montpezat, Oraison, Puimichel, Puimoisson, Quinson, Riez, Roumoules, Saint-Laurent-de-Verdon, Saint-Martin-de-Brômes, Sainte-Tulle, Villeneuve, Vinon-sur-Verdon et Volx. Les communes de Montfuron et Pierrevert ont décidé d’une gestion publique de l’assainissement.

 

« L’eau ne doit faire l’objet ni de gaspillage, ni de spéculation, ni de remboursement d’amendes », C. Testanière

 

Claude Testanière, membre du collectif  intercommunal pour une régie publique de l’eau, veut alerter la population, « car l’eau est un bien commun »

Une demande par écrit a été adressée à la mairie fin août, sans réponse. Une rencontre doit avoir lieu le 12 octobre.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios