Alpes de Haute-Provence : « C.Castaner s'aperçoit qu'il a perdu sa boussole, mais nous on le savait déjà, non ? » P.Valenti

Alpes de Haute-Provence : « C.Castaner s'aperçoit qu'il a perdu sa boussole, mais nous on le savait déjà, non ? » P.Valenti

POLITIQUE / Si la secrétaire fédérale du PS dans les Alpes de Haute-Provence a soutenu un temps par « responsabilité » l’accession de Christophe Castaner avec LREM, c’est aujourd’hui l’heure des critiques contre les choix du Gouvernement

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ne demandez pas à Paola Valenti, secrétaire fédérale du PS dans les Alpes de Haute-Provence, de s’étendre sur le sujet. Pas question, pour le moment, de s’exprimer dans la presse, mais son message à l’attention de Christophe Castaner sur les réseaux sociaux est clair :

 

">

 

Une boussole trop à droite ?

Si lors des élections législatives Paola Valenti justifiait son soutien à Christophe Castaner, malgré son retrait du PS, comme  une décision de « responsabilité » face au paysage politique « inédit », elle demande aujourd’hui qu’on se souvienne d’une autre partie de sa déclaration datant du mois de mai pour justifier cette critique envers le porte-parole du gouvernement :  « nous, [PS], resterons présents dans le débat pour défendre les valeurs de justice sociale ».

Il est donc venu l’heure pour la secrétaire fédérale du PS de défendre ces valeurs en s’opposant au porte-parole du gouvernement, qui reconnaissait lui-même, à travers les polémiques des dernières semaines sur les APL, le budget et la réforme du code du travail,  que « Nous [le gouvernement] apparaissons comme des libéraux. »

Mais au-delà des premières actions menées par le gouvernement, Christophe Castaner croit comprendre pourquoi l’hémisphère droit du gouvernement est plus visible. Selon lui, ce serait la faute de La France insoumise :   « On a, en effet, un problème de positionnement qui a fait que nous apparaissons comme des libéraux. L’existence de la France insoumise nous fait apparaître plus à droite que nous ne le sommes ! »

Une justification qui ne semble pas convaincre Paola Valenti, dont le discours et la ligne devraient s’éclaircir encore un peu plus, après validation par les militants de la feuille de route du PS le 28 septembre prochain.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios