Alpes de Haute-Provence : démission G.Sauvan, « un homme de terrain » pour J-M Bernard et J-L Bianco

Alpes de Haute-Provence : démission G.Sauvan, « un homme de terrain » pour J-M Bernard et J-L Bianco

POLITIQUE / Jean-Marie Bernard, président (LR) du Conseil Départemental des Hautes-Alpes et Jean-Louis Bianco, ex-député et président (PS) du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence, rendent hommage au travail de Gilbert Sauvan.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Suite à l’annonce de la démission du président (PS) du Conseil Départemental des Alpes de Haute-Provence, Gilbert Sauvan, le 1er septembre prochain, pour des raisons de santé, les témoignages politiques se multiplient, y compris dans les Hautes-Alpes avec le président du Conseil Départemental (LR), Jean-Marie Bernard.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : G.Sauvan, président du conseil départemental démissionne

 

Depuis leurs accessions respectives à la tête des exécutifs départementaux des Alpes du Sud, Jean-Marie Bernard et Gilbert Sauvan avaient exposé leur souhait de rapprochement et surtout de mutualisations entre les deux départements. Malgré des parcours politiques opposés, les deux hommes avaient su s’entendre sur l’idée que Hautes-Alpes et Alpes de Haute-Provence, sans parler de fusion, pouvaient s’entendre sur la mise en commun des moyens. Si aucune annonce d’ampleur n’a encore été validée, l’idée reste à l’ordre du jour … en attendant une vraie volonté politique de grande envergure.

Pour Jean-Marie Bernard, « c’est une décision courageuse quand on connaît son attachement à son territoire et son implication dans la vie des Alpes de Haute-Provence. Je tenais à saluer les années de travail en commun que Gilbert Sauvan et moi-même avons menées. Avec des coopérations très fortes au moment de la création du Syndicat mixte PACA THD, devenue de loin l’incontournable de l’aménagement numérique. Mais aussi de grands moments partagés dans les domaines de la culture ou de l’aménagement du territoire. »

 

« Je salue sa décision, difficile et courageuse »

Et lorsque Jean-Louis Bianco parle de décision « difficile et courageuse », un regard dans le rétroviseur nous rappelle qu’il avait, pour des raisons différentes, opéré ce même choix en septembre 2012,  en annonçant sa démission du Conseil Départemental et son retrait de la vie politique. Avant que Gilbert Sauvan ne prenne sa succession.

« Avec une équipe renouvelée, il a pris sa mission à bras-le-corps, il incarne admirablement notre Département des Alpes de Haute-Provence qu’il aime tant et qu’il connaît si bien. C’est un homme de terrain, à l’écoute de chacun. C’est en même temps un homme de convictions dont l’attitude est un exemple : attaché à la justice, fidèle en amitié, respectueux de ceux qui ne pensent pas comme lui il recherche toujours par le dialogue les solutions qui rassemblent. »

Gilbert Sauvan, en 2013, lors de la remise des insignes d'officier de la légion d'honneur à Jean-Louis Bianco, par l'ex chef de l'État F.Hollande

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios