Alpes de Haute-Provence : Nuit Debout contre les abattoirs et la consommation de viande

Alpes de Haute-Provence : Nuit Debout contre les abattoirs et la consommation de viande

AGRICULTURE / L’association 269Life Libération Animale organise un événement international devant 65 établissements dans le monde entier, dans la nuit de 26 au 27 septembre, dont devant l'abattoir de Sisteron.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une « Nuit Debout » devant les abattoirs de France contre le spécisme. L’association 269Life Libération Animale organise un événement international devant 65 établissements dans le monde entier, dans la nuit de 26 au 27 septembre. Un rassemblement aura lieu, dans les Alpes du Sud, devant l’abattoir de Sisteron.

 

 

Imaginer un monde où on ne tuerait plus les animaux pour les consommer : c’est l’envie de l’association 269Life Libération Animale, créée en 2015 et connue pour ses actions offensives contre les industriels du secteur de la viande. En reprenant le mouvement citoyen des « Nuit Debout », né en 2016 lors de la contestation contre la loi travail, l’association dénonce aujourd’hui le spécisme. « On est dans un processus de séparation des animaux. On met d’un côté les chiens et chats, les chevaux éventuellement et, de l’autre, tous les autres animaux que nous utilisons comme des ressources », dénonce Tiphaine Lagarde, la co-présidente de 269Life Libération Animale. « Ils sont cachés dans des élevages, loin de nous et c’est plus facile ensuite de ne pas avoir de sentiments quand on les tue. »

 

Tiphaine Lagarde, co-présidente de 269Life Libération Animale :

 

Une nuit citoyenne de réflexions

Dans la nuit du 26 au 27 septembre, l’association veut 65 grands rassemblements dans le monde, en France, en Espagne, au Canada, ou encore en Australie, pour réfléchir à une autre alimentation, où l’on ne mangerait plus de viande. « Tout le reste, c’est-à-dire les légumes, les céréales… Il y a tout une gastronomie végétalienne qui s’invente aujourd’hui », explique Tiphaine Lagarde. « Ce n’est pas juste réservé à une petite minorité de personnes qui aiment manger des plantes. »

Une lutte contre « les grands lobbies de l’élevage », mais aussi ce qu’elle appelle un « massacre », avançant le chiffre de 3 millions d’animaux tués chaque jour pour la consommation humaine en France. Près de 800 personnes ont déjà annoncé leur participation sur la page Facebook de l’événement. Le directeur de l’abattoir de Sisteron, Jacques Pellier, a réagi : « je n’ai pas à commenter l’action d’une association extrémiste. »

 

 

Nuit Debout devant l’abattoir de Sisteron du mardi 26 septembre à 18h, jusqu’au mercredi 27 à 5h, avec prises de paroles et temps symboliques de recueillement.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios