Alpes de Haute-Provence : La République En Marche en parti unique dans le département

Alpes de Haute-Provence : La République En Marche en parti unique dans le département

LÉGISLATIVES 2017 / Si les abstentionnistes sont les grands vainqueurs par rapport à 2012, les électeurs se sont tout de même plus mobilisés qu’au premier tour 2017.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une large victoire pour La République En Marche dans les Alpes de Haute-Provence incontestable. Ainsi, sur la première circonscription, Delphine Bagarry l’emporte 63,6 % des voix contre la candidate FN Odile Brun avec 36,4 %. Sur la 2nde circonscription, le député sortant Christophe Castaner prend la tête avec 61,6 % face à Léo Walter de la France Insoumise avec 38,4 %. Voilà pour les faits.

 

Des abstentionnistes au secours de Léo Walter

En effet, ceux qui avaient fait défaut au candidat de la France Insoumise au premier tour de cette élection se sont remobilisés pour ce second tour et lui ont accordé 5.000 voix supplémentaires. Ce qui permet de dire à Léo Walter que le mouvement est aujourd’hui la force politique de gauche sur laquelle il faudra compter dans l’avenir.

De son côté, Christophe Castaner n’aura progressé que de quelques 2.000 voix, ce qui tend à prouver que les reports de suffrages d’une droite modérée ne se sont pas forcément portés sur sa candidature. Maintenant élu, il devra confirmer son poste de porte-parole du gouvernement. Une confiance que devrait lui accorder sans trop de surprise par Emmanuel Macron, qui compte bien mener son quinquennat avec des fidèles de la première heure. Place d’ici peu, donc, à la nouvelle députée Emmanuelle Fontaine-Domeizel qui, quoiqu’en dise Christophe Castaner, a tout à prouver de sa compétence auprès des électeurs.

 

Une candidate FN fantôme mais qui récolte un nombre de voix non négligeable

Les appels au vote républicain avaient eu lieu dans l’entre-deux tours afin de faire barrage à la candidature FN d’Odile Brun. Mais rien ne laisse penser aujourd’hui que c’est cet appel qui a permis à Delphine Bagarry de l’emporter face à une frontiste qui aura été absente, faisant y compris l’impasse sur une dernière déclaration de défaite lors du second tour. Une chose est sûre : le FN est capable,  grâce à sa seule étiquette, de remporter 30 % des voix sur la circonscription mais également sur la ville préfecture Digne les Bains. Il ne reste donc plus au parti qu’à trouver des candidats crédibles pour envisager un score plus conséquent lors des prochaines élections.

De son côté, Delphine Bagarry pourra tout de même se targuer d’avoir remporté plus de voix sur une circonscription moins peuplée que celle de Christophe Castaner, alors qu’elle bénéficiait d’un aura politique moindre.

 

Les Républicains et le Parti Socialiste devant une grande feuille blanche

Les deux partis historiques dans le département vont devoir, à l’image des QG nationaux, se reconstruire après cette large défaite. Mais une chose est d’ores et déjà sûre : ils ne le feront pas seuls dans leurs fédérations, et devront attendre la ligne proposée par Paris dans les mois à venir. S’entamera alors une bataille attendue des égos et des intérêts parfois partagés ou personnels.

 

En savoir plus >>> tous les résultats dans votre circonscription et dans votre commune.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios