Alpes de Haute-Provence : affaire Ginet, quand le FN et Debout la France tentent de récupérer les électeurs

Alpes de Haute-Provence : affaire Ginet, quand le FN et Debout la France tentent de récupérer les électeurs

POLITIQUE / Sébastien Ginet (LR-UDI) hors course pour les législatives, sur la 2ème circonscription des Alpes de Haute-Provence, FN et Debout la France lancent un appel aux électeurs de Les Républicains.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Sébastien Ginet (LR-UDI) hors course pour les législatives, sur la 2ème circonscription des Alpes de Haute-Provence, suite aux dernières révélations sur ces mensonges,  voici que le FN et Debout la France s’organisent pour récupérer les électeurs LR-UDI, ou quand le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Il n’aura fallu que quelques heures pour les ex-partenaires du second tour de la présidentielle pour se retrouver, dans une démarche involontairement commune, et dissociée dans leurs communiqués de presse, pour appeler les électeurs de Les Républicains déçus par l’attitude de leur candidat à les rejoindre.

 

« Les petites combines politicardes entre les LR et Castaner se confirment »

Adoptant la même ligne que le candidat DVD, Jean-Claude Castel lors de son passage dans le Grand Oral des Candidats sur Alpes 1,  le FN, dénonce l’attitude de Les Républicains. « Ils sont redevables envers Castaner qui les a fait élire à la présidence de la région PACA en se désistant au second tour (…) Le simulacre de mise à mort du candidat Sébastien Ginet, dont les derniers mensonges cliniques sont très inquiétants pour un postulant à la députation, est le dernier symptôme de cet accord  entre barons LR/PS locaux, laissant le champ libre aux divisions et à la dispersion des voix à Droite. »

Pour le Parti frontiste, l’enjeu de cette élection législative est clair et se définit entre deux choix pour les électeurs : « D’un côté, le candidat Castaner, implicitement soutenu par les LR, qui ne siégera pas à l’Assemblée nationale s’il était élu puisqu’il souhaitera rester au Gouvernement (…) de l’autre, Christian Girard, candidat Front National ancré à notre territoire et armé d’une farouche volonté de défendre notre territoire rural face au projet de Macron qui veut détruire le droit du travail, accueillir toujours plus de migrants et déconstruire l’unité et l’identité de la France, de nos régions. 

 

« Un vote pour donner une chance à son pays »

« Comment les électeurs Les Républicains, pourraient-ils faire confiance à un candidat qui ose mentir sur un sujet aussi grave que le décès de sa mère ? Imaginent-ils vraiment que ce candidat porterait à leur juste propos leurs voix à l’Assemblée Nationale », s’interroge le secrétaire départemental de Debout la France et candidat sur la circonscription, Noël Chuisano. Appelant à préférer sa candidature pour « donner une chance à leur Pays, leur Nation, leur Patrie de résister au déclin vers lequel nous entrainent tous ceux qui nous parlent d’éthique et de moralisation de la vie politique. »



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios