Alpes de Haute-Provence : le PS national soutient C. Charriau

Alpes de Haute-Provence : le PS national soutient C. Charriau

POLITIQUE / Alors que la fédération socialiste des Alpes de Haute-Provence a décidé de ne présenter aucun candidat face à la République En Marche, Colette Charriau annonce avoir le soutien de la partie Hamoniste du PS, et de EELV. Un « rassemblement inattendu », explique-t-elle

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

 

Que fait le PS pour ces élections législatives ? En début de semaine, sa secrétaire fédérale dans les Alpes de Haute-Provence, Paola Valenti, annonçait ne présenter aucun candidat face à La République En Marche, ayant comme représentants dans ces échéances le nouveau Ministre Christophe Castaner et Delphine Bagarry. Un choix « de responsabilité » face à des « des candidats issus de nos rangs, garantie des valeurs républicaines et de l’attachement à l’Europe pour le PS ».

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : le PS ne présentera pas de candidats face à C. Castaner et D. Bagarry

Mais une fois encore, les décisions locales ne semblent pas être en accord avec les décisions de Solférino. Et Colette Charriau annonce se présenter aux législatives sur la 1ère circonscription des Alpes de Haute-Provence sous la bannière EELV et PS.

 

« J’ai le soutien national du PS, de la branche Hamoniste »

Voilà comment Colette Charriau explique cet imbroglio, la candidate estimant que le Parti Socialiste est en « pleine déflagration, représenté par des gens qui rejoignent Emmanuel Macron et qui ne veulent plus affirmer des positions de gauche ». Des positions qu’elle compte brandir dans cette campagne, « on nous a fait croire que tout doit être au centre, qu’être à gauche ou à droite n’est pas l’idéal ? Je veux réaffirmer dans le courant de Benoit Hamon que nous sommes à gauche, je suis la candidate gauche écologiste et progressiste ».

 

Ses engagements  

Colette Charriau veut s’engager pour les services publics face au retrait de la présence de l’État. Elle compte décliner au sein de l’Assemblée Nationale ses convictions sur le droit des femmes et le droit à mourir dans la dignité, mais aussi sur les questions de préservation de foncier agricole. « Je veux aussi m’engager sur une stratégie pour venir en aide aux stations de ski », poursuit-elle.

 

 

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios