Alpes de Haute-Provence : législatives, accords PCF, c’est « non » pour la France Insoumise

Alpes de Haute-Provence : législatives, accords PCF, c’est « non » pour la France Insoumise

POLITIQUE / Si du côté du PCF l’espoir d’accords était encore de mise, La France Insoumise décide de définitivement doucher ces même espoirs, et investi ses candidats.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Invité ce jeudi soir dans Au Bout de l’Actu Gérard Esmiol, candidat (PCF) sur la 1ère circonscription, semblait optimiste quant à de futurs accords entre PCF et France Insoumise dans les Alpes de Haute-Provence en vue des élections législatives (11 et 18 juin). « Il nous reste une semaine, tout est possible », avec comme accords politiques une proposition simple : « un accord à 50-50. » Ainsi, l’idée était de proposer une candidature PCF soutenue par la France Insoumise dans une circonscription, et une candidature France Insoumise soutenue par le PCF dans une autre. Une proposition rejetée aujourd’hui par la France Insoumise 04.

En savoir plus >>> Le Grand Oral d'Au Bout de l'Actu : "je suis prêt à m'effacer en cas d'accord avec la France Insoumise", G. Esmiol

 

« Les choses sont enfin claires, limpides même ! »

Inutile donc pour Gérard Esmiol d’attendre une semaine, La France Insoumise 04 « rejette » les propositions du PCF. Un double refus sur les circonscriptions des Alpes de Haute-Provence que justifie La France Insoumise ainsi : « le 3 mai, dans la 1ère circonscription, nous avions proposé au PCF et à EELV une candidature unitaire autour d’un binôme Emma Gaziello, FI, titulaire - Gérard Esmiol, PCF, suppléant. » Une proposition renouvelée les 5 et 8 mai, « elle n’a à ce jour reçu aucune réponse de leur part. »

Sur la 2ème circonscription, les délégués du PCF et EELV, avaient été invités à l’Assemblée Générale de la France Insoumise le 10 mai à Banon, « proposant à nos camarades, sans nous en avoir jamais avisés, le  deal  suivant : un binôme Gérard Esmiol, PCF – Colette Charriau, EELV, soutenu par la FI dans la 1ère circonscription, contre un soutien aux candidats FI dans la 2ème circonscription. » Une proposition « unanimement rejetée par les Insoumis de la 2ème circonscription. »

Une union rendue impossible aussi de par les statuts de La France Insoumise, comme le rappelle Léo Walter, candidat sur la 2ème circonscription :

 

Qui sont les candidats investis pour La France Insoumise dans le département ?

Ainsi, sur la 1ère circonscription, la France Insoumise confirme l’investiture d’Emmanuelle Gazielo. À 56 ans, mère de quatre enfants, elle est issue d'un quartier populaire niçois, école normale puis professeur et militante syndicale et associative.

Dans la 2ème circonscription Léo Walter, conseiller municipal à Niozelles. Il est militant associatif, syndicaliste et membre du Parti de Gauche. Il a travaillé dans l’éducation populaire, est devenu CPE puis enseignant en classe unique.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios