Alpes de Haute-Provence : des dons pour rénover La Sapinière de Barcelonnette

Alpes de Haute-Provence : des dons pour rénover La Sapinière de Barcelonnette

CULTURE / La Fondation du Patrimoine lance une souscription publique, pour rénover cette villa de 1878.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Une souscription publique a été lancée ce mercredi soir à l’Ambassade du Mexique à Paris, pour la restauration de la villa La Sapinière de Barcelonnette. Elle a été construite en 1878 par les premiers Ubayens de retour des Amériques, où ils étaient partis faire fortune. Un lieu qui abrite aujourd’hui le Musée de la Vallée, labélisé Musée de France.

 

 

Sur un parc de 14.500 m², la villa La Sapinière est remarquable pour ses ferronneries Art Nouveau de la fin du 19ème siècle. Une propriété acquise par Antoine Signoret en 1895, remettant au goût du jour cette villa mexicaine, notamment avec une véranda métallique aux allures florales, symbolisant parfaitement l’époque Art Nouveau. À l’intérieur, un cabinet de bain aux faïences de Lorraine, des vitraux dans une grande verrière, de la marqueterie comme parquets dans les salons. Plusieurs grandes familles se sont succédées dans cette demeure, devenue un musée en 1988.

 

Hélène Homps, conservatrice du Musée de la Vallée :

 

« C’est une double visite qui est proposée : la découverte d’un bâti privé, construit de retour du Mexique par Alexandre Reynaud, dont l’un des enfants est bien plus connu puisque c’est l’homme d’État Paul Reynaud », raconte avec admiration Hélène Homps. « En 1988, elle va accueillir la collection publique de Barcelonnette. C’est-à-dire qu’elle réunit un cabinet de curiosité de la fin du XIXème siècle et des collections historiques rassemblées dans les années 1920, par notamment André Honnorat le sénateur bas-alpin », ajoute la conservatrice du Musée de la Vallée de l’Ubaye, labellisé Musée de France, car il travaille à conserver, valoriser et transmettre au plus grande nombre ses collections.

 

 

Rénover pour protéger des patrimoines

La ville de Barcelonnette est inquiète depuis plusieurs années. La bâtisse montre quelques signes de vieillesse qui mettent en péril la sauvegarde du bâtiment, mais aussi des collections qu’il héberge. La Sapinière doit être rénovée et modernisée. « La Sapinière fêtera ses 140 ans en 2018 et la toiture, qui n’a jamais été refaite, prend l’eau. La véranda est un peu squattée et grâce à un projet européen on a eu une partie de financement qui peut nous permettre de lancer un programme de réhabilitation », explique Hélène Homps. L’idée est de fermer cette véranda pour agrandir l’espace muséographique.

Des travaux qui seront en partie financée par les particuliers et entreprises, via la souscription publique lancée par la Fondation du Patrimoine. « Ils donnent parce qu’ils sont généreux, parce que c’est une action pérenne, parce que c’est une action de citoyenneté », commente Marie-Françoise Brunel, la déléguée dans les Alpes de Haute-Provence.

 

Marie-Françoise Brunel, déléguée Fondation du Patrimoine - Alpes de Haute-Provence :

 

« C’est notre patrimoine. C’est ce qui reste. C’est un levier économique et touristique majeur. » Plus de 3.600 euros ont déjà été récoltés sur le site de la Fondation du Patrimoine. 250.000 euros sont espérés, alors que 400.000 euros de fonds européens sont déjà mobilisés dans le cadre du programme « MigrACTION », entre la ville de Barcelonnette et quatre partenaires italiens.

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios