Alpes de Haute-Provence : « en 2015, Géhant et Ginet rempart contre le FN, en 2017 rampant devant Le Pen ! »

Alpes de Haute-Provence : « en 2015, Géhant et Ginet rempart contre le FN, en 2017 rampant devant Le Pen ! »

POLITIQUE / Le référent départemental des « Jeunes avec Macron », Alexandre Jean, critique la position de plusieurs élus Les Républicains quant à leurs choix pour le second tour de la présidentielle

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

Ce mardi, plusieurs élus Les Républicains et UDI des Alpes-de-Haute-Provence annonçaient leur volonté de voter blanc au second tour de la Présidentielle, refusant de se prononcer pour Emmanuel Macron ou Marine le Pen. Quand d’autres allaient plus loin comme le président de la fédération LR 04, Sébastien Ginet, ou le conseiller départemental (LR) Jean-Claude Castel, mettant dans la balance soit le vote blanc soit le vote Marine. Des déclarations qui ont amené à réagir le référent départemental des « Jeunes avec Macron », Alexandre Jean.

« En moins de 48 heures, les responsables Les Républicains des Alpes-de-Haute-Provence ont démontré quelle était leur préoccupation politique. Face au risque du Front National, la plupart a choisi de ne pas choisir. Parmi eux, Sébastien Ginet, ou encore David Gehant. Les mêmes, à l'unisson, en décembre 2015, au soir du premier tour des élections régionales, saluaient l'esprit républicain des socialistes pour faire gagner Estrosi. Une semaine après, il fallait rester humble, modeste » relate Alexandre Jean. Appelant aujourd’hui au « respect » et à la « mémoire de la part de David Gehant pour les 25.393 électeurs qui ont ajouté leurs suffrages au second tour pour faire rempart au Front National le 13 décembre 2015. »

 

« Plus aucun doute n'existe, M. Ginet est devenu le meilleur allié du FN »

Dans ce plaidoyer contre certains Les Républicains du département, Alexandre Jean cible tout particulièrement le président de la fédération Sébastien Ginet « dont le masque tombe » en déclarant sur Alpes 1 qu'il pourrait voter pour Marine le Pen. Le référent d’En Marche ! considère que Sébastien Ginet « salit le nom même de son parti. Qu'y a-t-il de républicain dans cet opportunisme, cet électoralisme ? Plus aucun doute n'existe, M. Ginet est devenu le meilleur allié du FN, un homme sandwich à l'effigie de Marine Le Pen ». Concluant ses propos en évoquant la position de Christian Estrosi : « Malgré les désaccords nombreux que l'on peut avoir avec lui, son choix de voter et d'appeler à voter pour Emmanuel Macron est à mettre à son crédit. Quant à MM Ginet et Gehant, qu'ils fassent leurs comptes, car leurs actifs s'amenuisent comme peau de chagrin. »



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios