Alpes de Haute-Provence : la réa à Manosque entre les mains des candidats à la Présidentielle

Alpes de Haute-Provence : la réa à Manosque entre les mains des candidats à la Présidentielle

SANTÉ / Le collectif "Pour une réa à Manosque" a interpellé les représentants locaux des candidats à la présidentielle sur le devenir de ce dossier.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

À chaque élection, il veut peser de tout leur poids dans les discussions. Le collectif « Pour une réanimation à Manosque » a interpellé les représentants locaux des candidats à la présidentielle, sauf le FN, considérant qu’il ne s’agit pas d’un parti républicain.

Le NPA, le Parti Socialiste, En Marche !, Les Républicains/UDI et la France Insoumise ont donc été sollicités pour répondre au combat du collectif, qui se bat depuis sept ans pour l’ouverture d’un service de réanimation polyvalente de huit lits, au sein du centre hospitalier de Manosque, tout en demandant le maintien du service de six lits à Digne-les-Bains.

Selon lui, ce manque dans le paysage médical entraînerait la mort de 20 personnes par an. Seuls le NPA et la France Insoumise ont répondu. En janvier dernier, le collectif avait lancé un appel à témoins de personnes ayant eu à pâtir du manque d’un service de réanimation à Manosque.

 

 

En droit de réponse au communiqué de presse du « Collectif pour une Réanimation à Manosque »,Paola Valenti secrétaire fédérale du PS 04 précise que,  "mandataire de Monsieur Benoît Hamon pour le département des Alpes de Haute Provence,  je n’ai pas été destinataire du courrier du 6 avril auquel fait référence ce collectif. Je ne manquerai pas d’y faire réponse dès qu’il me sera adressé".

 

Jean-François Pellarey, président du collectif :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios