Alpes de Haute-Provence : la sociocratie remplace la démocratie en Ubaye

Alpes de Haute-Provence : la sociocratie remplace la démocratie en Ubaye

POLITIQUE / Une association veut changer le rapport et le dialogue entre les élus et les citoyens.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

 

L’Ubaye Citoyenne, c’est l’association créée en janvier dernier, pour recréer du lien entre les élus et les citoyens. Deux constats ont amené à ce projet : la Communauté de communes Ubaye-Serre-Ponçon s’est élargie, avec 27 communes, dont 80 km qui séparent les plus éloignées, mais aussi les citoyens qui se sentent de plus en plus délaissés par les élus, eux-mêmes jugés comme déconnectés des réalités et besoins. L’Ubaye Citoyenne veut donc redonner du sens à la vie politique locale.

 

Les citoyens n’ont plus la parole

« Tous pourris », « tous corrompus », « il ne pensent qu’à eux »… Bref les élus n’ont pas toujours bonne presse auprès des citoyens. « Il y a vraiment un manque de communication entre les élus et les citoyens », constate Renaud Belluci de Jausiers, président d’Ubaye Citoyenne. Pour preuve, il cite l’absence des habitants dans les différents conseils municipaux. Ce qui pourrait montrer un désintérêt des citoyens pour la politique locale. « En fait, on pense réellement que c’est faux. C’est juste le moyen de communication qui n’est pas le bon, puisque quand on est en conseil municipal, on n’a pas le droit de s’exprimer. »

 

Renaud Belluci, président d’Ubaye Citoyenne :

 

Créer un nouvel espace de dialogue

Cette association veut donc offrir un temps de parole nouveau aux citoyens, à part égal avec les élus. Il utilise un concept managérial, appelé la gouvernance dynamique, ou sociocratie. « On va mettre tous les partenaires, qui sont concernés par le sujet, autour d’une même table, qu’ils soient publics ou privés et on va discuter avec un mode de fonctionnement », explique Renaud Belluci.

Il ne s’agit pas de démocratie, où la majorité prime sur la minorité. Il ne s’agit pas du consensus, ou le oui s’impose sur le non. L’objectif est qu’aucune opposition ne soit faite sur un projet, avant sa mise en œuvre. Un « non » met en lumière un problème au projet. Il doit donc être modifié. Si trop d’oppositions surviennent, alors le projet doit être abandonné. « Le but ultime, c’est de supprimer toutes les querelles de clochers, les querelles de personnes, pour aller vers un seul but : l’intérêt général de la vallée. »

 

À vous !

L’association Ubaye Citoyenne a consulté tous les élus communautaires et les maires durant deux mois et lance son information au public ce lundi. Retrouvez le document diffusé aux habitants ci-dessous. Une réunion publique est organisée mercredi à 18h30, en salle des fêtes de La Condamine-Châtelard. endez-vous sur le site internet de l’association.

 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire
  1. Pas encore de commentaire, soyez le premier.

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

A lire également

Alpes de Haute-Provence : Gérard Avril, nouveau maire de Forcalquier

POLITIQUE / Il est désormais le maire de la commune suite à la démission de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement

Alpes du Sud : le Pays d'Art et d'Histoire modernise son offre

CULTURE / La Pays Serre-Ponçon Ubaye Durance a voulu donner un coup de jeune à son offre de valorisation de son patrimoine.

Alpes de Haute-Provence : un été entre vélo et jazz en Ubaye

TOURISME / Les grands événements de l'été doivent porter la fréquentation touristique de la vallée de l'Ubaye.

Le Journal de l’Été de 7h du Lundi 3 Juillet 2017

Avec Thierry Masselis, Gaël Piat et Romaric Ponce.

Hautes-Alpes : 4 jours d'école, plus simple à gérer pour Chorges

EDUCATION / La commune de Chorges a validé, ce jeudi soir, le retour à la semaine de 4 jours à l'école.

Hautes-Alpes : 4 jours d'école, plus simple à gérer pour Chorges

ÉDUCATION / La commune de Chorges a validé, ce jeudi soir, le retour à la semaine de 4 jours à l'école.

Alpes de Haute-Provence : faute de moyens, retour à la semaine de 4 jours

EDUCATION / La commune de Mirebeau a récupéré la compétence "périscolaire", mais n'a pas les moyens de conserver les rythmes scolaires en l'état.

Alpes de Haute-Provence : faute de moyens, retour à la semaine de 4 jours

ÉDUCATION / La commune de Mirabeau a récupéré la compétence "périscolaire", mais n'a pas les moyens de conserver les rythmes scolaires en l'état.

Alpes de Haute-Provence : un trail à la boussole dans l'Ubaye

SPORT / Pas de balisage, mais des cartes IGN et des photos aériennes remises aux participants, qui devront rallier différents points le plus vite possible.

Hautes-Alpes : les mineurs isolés et la situation du Pas de l'Ours au…

POLITIQUE / Les élus du Conseil départemental des Hautes-Alpes se réunissent ce mardi matin en plénière.

Hautes-Alpes : avancer en attendant la mise en place réelle de l'intercommunalité

POLITIQUE / Le village de La Bâtie-Vieille a de grands chantiers à avancer, mais la nouvelle intercommunalité pourrait en prendre la compétence.

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios