Alpes de Haute-Provence : la conjoncture économique sans sourire pour 2016

Alpes de Haute-Provence : la conjoncture économique sans sourire pour 2016

ÉCONOMIE / Morosité ambiante pour 2016, stagnation des chiffres d'affaires, climat anxiogène de l'attentat de Nice et perspectives peu réjouissantes pour 2017... la CCI 04 dévoile son enquête

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

L’économie dans les Alpes de Haute-Provence n’a pas le sourire. Alors qu’une enquête a été menée par la CCI auprès de 540 établissements du département, soit 6.500 salariés, les chefs d’entreprise constatent une conjoncture 2016 peu dynamique et une perspective 2017 qui ne s’éclaircit pas. Le timide rebond de l’activité au 4ème trimestre de 2016 n’aura pas eu raison du trou d’air du premier trimestre. Et pas non plus du climat anxiogène lié aux attentats de juillet dernier à Nice, qui a eu pour conséquence de mettre un coup d’arrêt à la reprise.

 

L'industrie

Pour l’industrie, l’activité a globalement été atone l’an dernier, avec une stagnation des chiffres d’affaires (+0,5 %). Les arguments invoqués : la faiblesse de la demande internationale, avec une baisse de 8,5 % des exportations notamment dans les filières phares des Alpes de Haute Provence, comme la cosmétique ou l’industrie agricole et l’agro-alimentaire.

 

La construction

Quant à la construction, la situation reste complexe : les carnets de commande ont été plutôt bien garnis, mais malgré cela, la reprise véritable du secteur n’interviendra pas au début de cette année 2017. La commande privée de logements pêche encore, avec une baisse de 14 % l’an dernier.

 

Le commerce

Le secteur du commerce est contrasté avec certains secteurs florissants, notamment le commerce de détail, et le commerce de gros qui accuse une baisse d’activité. Par contre, les services se portent bien avec des transactions qui ont progressé de 2 %. Les campings notamment se refont une santé après deux ans de baisse, le nombre de nuitées a progressé de 3 % grâce à la clientèle étrangère. Clientèle qui a par contre manqué à l’hôtellerie, - 13 %, et qui n’aura pas été compensé par des touristes français. Globalement, les nuitées ont reculé de 2,4 % en 2016.

Et pour les premiers mois de 2017, les perspectives s’annoncent grises, avec des chefs d’entreprises, en particulier de TPE, qui anticipent une baisse de l’activité.

 

En savoir plus >>> L'invité d'Au Bout de l'Actu : "2016 a été le signal d'une perte de notre capital confiance à l'étranger", D. Vogade



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios