Alpes de Haute-Provence : La France Insoumise propose ses propres candidats pour les législatives

Alpes de Haute-Provence : La France Insoumise propose ses propres candidats pour les législatives

POLITIQUE / Si certains attendent l’union de la gauche avec impatience, ou curiosité, pour les législatives, la réalité politique est bien plus complexe que cela, à l’image du mouvement de Jean-Luc Mélenchon qui aujourd’hui s’éloigne du PCF et propose ses propres candidats.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

On pensait les accords scellés entre le PCF, le Front de Gauche et La France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon, il n’en est rien… en effet, le mouvement a présenté aujourd’hui ses deux candidats pour les élections législatives des 11 et 18 juin prochains sur les deux circonscriptions. Alors même que la semaine dernière Gérard Esmiol se présentait comme le candidat du PCF et du Front de Gauche sur le 1ère circonscription des Alpes de Haute-Provence.

En savoir plus >>> Alpes de Haute-Provence : le PCF et le Front de Gauche lancent l’union des gauches pour les législatives

 

L’union des gauches, un projet embryonnaire sur fond de maux de tête

Emmanuelle Gaziello, ex PCF, (suppléée par Eric Vuoso, Ensemble !) sur la première circonscription et Léo Walter, Parti de Gauche, (suppléé par Évelyne Blanc, société civile) sur la deuxième circonscription, voici les binômes proposés par le bureau fédéral et validés par les instances parisiennes.

La candidature de Gérard Esmiol n’est donc pas celle soutenue par La France Insoumise, en tout cas pas pour le moment. Et dans ce qui semble une déroute de l’embryonnaire union de la gauche, Léo Walter rapporte que « c’est le PCF qui n’a pas souhaité rejoindre la dynamique de La France Insoumise. » Ah bon ? et pourtant, lors de son passage sur Alpes 1, pour le secrétaire départemental du PCF, Bertrand Perrin, l’accord semblait validé, avec le Front de Gauche.

Alors en guise de mode d’emploi, de ce début de casse tête politique, Léo Walter rappelle que ces candidatures sont toutes des propositions :

 

À l’image du PCF 04, La France Insoumise a donc décidé de feuilletonner ses annonces, histoire de faire parler d’elle le plus souvent possible dans les médias, au risque de perdre tout le monde en cours de route…

Prochain feuilleton : le rapprochement au terme d’accords programmatiques, mais sur quelle base ? Léo Walter nous répond :

 

Enfin si le raisonnement de l’union devait pousser jusqu’au PS, le candidat de La France Insoumise demande en premier lieu « un éclaircissement sur ce qu’est le PS aujourd’hui dans les Alpes de Haute-Provence, et qui sont vraiment les candidats du parti ? » Ajoutant à cela qu’en terme de rapprochement « les étiquettes importe peu, mais c’est bien l’union sur un programme qui fera la différence. »



1 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios