Alpes de Haute-Provence : santé, services publics, économie… les perspectives de l’intercommunalité débattues

Alpes de Haute-Provence : santé, services publics, économie… les perspectives de l’intercommunalité débattues

ÉCONOMIE/ Le préfet Bernard Guérin réunissait vendredi dernier l’ensemble des Présidents et Premier Vice-Présidents des EPCI.

 

- Alpes de Haute-Provence -

 

C’était l’un des grands changements de janvier 2017 : la nouvelle carte intercommunale face à la loi NOTre. Dans les Alpes de Haute-Provence, ce sont huit établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) qui ont vu le jour dont six communautés de communes et deux communautés d’agglomération. Le préfet Bernard Guérin réunissait vendredi dernier l’ensemble des Présidents et Premier Vice-Présidents des EPCI pour faire un point d’étape sur l’intercommunalité dans le département mais aussi évoquer les objectifs et les perspectives.

 

 

« Certaines compétences ne peuvent être déclinées car trop lourdes », B. Guérin

Dans cette nouvelle carte, le premier objectif est économique, « il y a tous les projets économiques, tous  les projets de zone d’activités, des projets de création d’emplois ». Puis les services publics comme les besoins en matière de santé, « il faut pouvoir y répondre en matière de cohésion sociale. Il y a des compétences qui ne peuvent pas être encore déclinées car elles sont lourdes, notamment pour certaines collectivités ou com-com, sur l’urbanisme ou les inondations », explique au micro d’Alpes 1, le préfet Bernard Guérin.

Et justement concernant la compétence inondation, une prochaine réunion devrait se tenir dans deux à trois mois. 

 

Le préfet Bernard Guérin



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios