Alpes de Haute-Provence : 200 caravanes sur un terrain privé de Mison, la mairie appelle au calme

Alpes de Haute-Provence : 200 caravanes sur un terrain privé de Mison, la mairie appelle au calme

SOCIÉTÉ / Il s’agit d’un terrain fermé par une barrière dont le passage a été forcé par les caravanes

 

- Alpes de Haute-Provence -

« Plus de 200 caravanes des gens du voyage » se sont installées sur un terrain privé ce lundi à l’entrée sud de Mison, indique le maire Robert Gay. La mairie qui appelle au calme et à la vigilance. Il s’agit d’un terrain fermé par une barrière dont le passage a été forcé par les caravanes. « Le préfet du département les a autorisées à s’installer dans l’après-midi », précise sur Alpes 1 Robert Gay.

 

Un dépôt de plainte a été déposé par la propriétaire du terrain

« Les services de l’État sont en train d’essayer de trouver la meilleure négociation pour que cette communauté reste le moins longtemps possible sur nos terres. Il y a des règles précises. Nous avons des droits et des devoirs mais ces gens-là aussi », explique  Didier Constans le premier adjoint de la commune de Mison. « Il reste à la propriétaire concernée deux démarches : soit une négociation à l’amiable soit une procédure pour que les services de l’Etat fassent évacuer de force cette population. Une plainte a été déposée. La propriétaire n’a pas encore déposé un référé qui permettrait d’entrainer la procédure. Elle prendra au minium 5 jours, au maximum 10 jours » poursuit Didier Constans. La propriétaire du terrain, excédée, n’a pas souhaitée communiquer plus sur « une situation qui parle d'elle-même ».

 

 

Une réunion publique dans un climat tendu

Face à l'inquiétude et aux différentes rumeurs, la municipalité a organisé une réunion publique ce lundi soir en présence d’une cinquantaine de personnes, dans une ambiance tendue. La municipalité indique que les forces de l’ordre feront des rondes jours et nuits. Un dispositif pour les ordures ménagères sera mis en place dès ce mardi. D'autre part la mairie a demandé à EDF de ne procéder à aucun branchement provisoire sur un terrain qui du reste ne dispose pas d’eau potable. Enfin la municipalité précise que le départ de la communauté est prévue pour ce dimanche 9 juillet, « mais nous faisons tout pour que cette date soit avancée », conclut Didier Constant.

 

 

Didier Constans le premier adjoint de la commune de Mison au micro d'Alpes 1 :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios