Alpes de Haute-Provence : les parents défendent une élève dyslexique

Alpes de Haute-Provence : les parents défendent une élève dyslexique

EDUCATION / L’association de parents d’élèves de Saint-Paul-sur-Ubaye défend Claire, qui ne pourrait selon elle accéder au collège de Barcelonnette, en raison de son handicap.

 

- Alpes de Haute-Provence -

L’association de parents d’élèves de l’école de Saint-Paul-sur-Ubaye se mobilise pour Claire. Cette ancienne élève de la commune est aujourd’hui scolarisée à Barcelonnette, en primaire, dans une classe ULIS, adaptée à son handicap. Sauf que voilà, pour le passage en secondaire, l'association craint qu'on ne lui propose deux solutions : Gap ou Embrun.

Une situation inacceptable pour ces parents d’élèves, qui s’était déjà battus pour l’obtention d’une AVS, Auxiliaire de vie scolaire, quand Claire était scolarisée à Saint-Paul-sur-Ubaye. De plus, le collège de Barcelonnette possède déjà une classe ULIS, unité pour l’inclusion scolaire, mais pas adaptée à la dyslexie de Claire. « Les ULIS sont réparties en fonction de certaines difficultés des enfants, soit les troubles cognitifs, soit les troubles du langage. Dans les grandes villes, ça ne pose pas de problèmes, parce qu’on peut créer des classes et les remplir, sauf qu’à Barcelonnette ils ont fait le choix d’ouvrir qu’une certaine section d’ULIS. Tous les enfants ne peuvent en bénéficier », regrette sur Alpes 1 Marie-Louis Burdaud, secrétaire de l’association de parents L’Essaim Paulin.

 

Pas assez de moyens en zone rurale

Pour les parents d’élèves, il n’est pas envisageable que Claire soit obligée de partir en Internat, ou bien fasse les aller-retours quotidiens entre son collège et son domicile. « Il faudrait, tout simplement, adapter à Barcelonnette une ULIS, en donnant un peu plus de moyens. On n’est pas contents, par rapport à l’incohérence qu’il peut y avoir entre tout ce qui est voté pour l’égalité de l’accès à l’éducation et les moyens qui sont désuets. Dans nos régions un peu reculées, un peu montagnardes, on s’aperçoit que c’est difficile d’accéder à tout cela. »

Les parents d’élèves ont prévu un rassemblement à 9h30 ce vendredi matin, devant les locaux de la Communauté de communes de la Vallée de l’Ubaye à Barcelonnette, alors que les élus doivent rencontre la direction académique.

 

L'Académie répond : aucune préconisation n'est pour le moment connue

Ariane Meyer, inspecteur de l'éducation nationale chargée de l'adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés dans le 04, indique sur Alpes 1 avoir déjà pris contact avec la famille pour leur expliquer le dispositif. Notamment le fait que la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées ne s’est pas encore réunie pour décider de l’orientation de la jeune fille. « Nous ne connaissons pas encore les préconisations de la MDPH », poursuit-elle, tout en assurant que l’Inspection Académique des Alpes de Haute-Provence est « sensible à la question du handicap et à cette situation. Face aux situations complexes, nous essayons de répondre pour le mieux ». La Commission d’affectation doit donc se réunir entre mai et juin pour Claire. Pour connaître la réponse comomplète de l'Académie, suivre ce lien.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire, il faut être connecté : Se Connecter - Créer un compte (gratuit)

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios