Alpes de Haute-Provence : le silence de contestation contre les politiques d'expulsion

Alpes de Haute-Provence : le silence de contestation contre les politiques d'expulsion

SOLIDARITÉ / Des Cercles de Silence se mettront en place dans le département, pour demander d'autres politiques migratoires.

 

- Alpes de Haute-Provence -

Les Cercles de Silence se multiplient en France, depuis leur création en 2007 à Toulouse. Des rassemblements pour dénoncer les expulsions de sans-papiers en France et pour demander de meilleurs politiques migratoires.

Des rassemblements originaux, dans le silence, qui se dérouleront dans les Alpes de Haute-Provence, chaque deuxième jeudi du mois, entre 18h et 19h à Digne-les-Bains, sur la place du Général de Gaulle. « J’ai été interpellée récemment par l’actualité des migrants et par une phrase que quelqu’un a dit ‘on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas’ », commente sur Alpes 1 Catherine Vessière, à l’initiative de ces Cercles du Silence dans le 04. « Il est difficile de ne rien faire. Il est difficile de faire quelque chose de juste. Pour moi, ma justesse, c’est de me tenir en silence et de manière visible, pour dire que d’autres humains sont touchés. Je ne peux pas rester sans être touchée, sans me manifester. »

Les 3èmes jeudis du mois, les Cercles du Silence auront lieu à Forcalquier, place de l’Hôtel de Ville et les 4èmes jeudis du mois à Manosque, place de la mairie, en fin d’après-midi. « Toutes les personnes qui sont touchées sont dans le même esprit de fraternité. On est humain. On ne peut que réagir, par rapport à des frères humains qui sont dans une situation de détresse. »

 

Catherine Vessière au micro de Michel Bonnefoy :



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios