Alpes de Haute-Provence : M. Lanfranchi pourrait rejoindre la bataille régionale du FN

Alpes de Haute-Provence : M. Lanfranchi pourrait rejoindre la bataille régionale du FN

INFO ALPES 1 / ÉLECTION 2015 / Coup de tonnerre dans le milieu politique ce mercredi, le président de Les Républicains dans les Alpes de Haute-Provence aurait entamé des discussions avec le Front National à la veille des élections régionales



- Alpes de Haute-Provence -


« Je n’ai jamais déserté de ma vie, je ne vais pas commencer aujourd’hui », disait le 3 septembre dernier sur Alpes 1 dans l’émission Au bout de l’Actu Michel Lanfranchi. Mais certaines négociations menées par l’actuel président de Les Républicains dans les Alpes de Haute-Provence pourraient s’apparenter à une désertion. Selon un cadre du parti dans le département, le représentant aurait entamé des discussions avec le Front National. Information confirmée par Amaury Navarranne, secrétaire départemental du FN dans les Hautes-Alpes et bras droit de la candidate tête de liste aux régionales PACA Marion Maréchal le Pen. Une rencontre aurait également eu lieu avec en ligne de mire probable, les élections régionales. Si les listes dans les Alpes du Sud sont complètes, d’autres en région ne le sont pas. Et le président de Les Républicains pourrait demander à prendre sa part belle dans cette bataille électorale.


« Je demande à Michel Lanfranchi de finir en beauté »

Une déclaration de Daniel Spagnou, maire de Sisteron, qui n’avait pas manqué de faire réagir Michel Lanfranchi en septembre dernier. « Il n’y a pas de beauté dans un final, car c’est la fin. Et je ne démissionnerai pas », avait-il expliqué au micro Alpes 1, avant d’assurer de son soutien à la campagne des régionales menée par les Républicains, « mon candidat, c’est Christian Estrosi, ma candidate dans le département, c’est Eliane Barreille ».


Qu’est ce qui explique un tel revirement politique de la part de Michel Lanfranchi ?

Le président de Les Républicains dans les Alpes de Haute-Provence, s’il avait insisté sur son soutien au parti, avait également émis certaines réserves quant à la composition de la liste dans le département. Avec des militants qui se plaignaient d’une constitution laissant de côté le Pays Dignois et l’Ubaye. « C’est bien là que le bât blesse, les candidats doivent écouter les militants, sinon on va au casse-pipe », avait déclaré Michel Lanfranchi, qui pointait donc un manque d’écoute des adhérents au sein du parti, « il est compliqué de mobiliser les gens quand ils pensent qu’ils n’ont pas été entendus. Nous avons fauté ». Une faute qui aurait donc pu décourager le représentant, et qui aujourd’hui regarde du côté du FN en signe de désapprobation des choix pris par le parti de Nicolas Sarkozy. Du côté du Front National, si les discussions se valident, on pourrait alors se targuer d’avoir débauché un président, réserve de voix.

Michel Lanfranchi ne serait, par ailleurs, pas un cas isolé puisque, selon nos informations, d'autres cadres de Les Républicains, notamment dans les Hautes-Alpes, pourraient rejoindre le parti de Marine le Pen.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *

En ce moment sur Alpes 1

La Musique revient vite...

Ecoutez 

  Ecoutez les Webradios